Aller au contenu principal

Vous êtes nombreux à nous avoir fait part de votre envie de voyager ces derniers temps. Quoi de plus normal après tout ce que nous venons de traverser. Et la bonne nouvelle, c'est que, malgré certaines restrictions liées à la COVID-19 qui continuent d'être en vigueur et qu'il est important de prendre en considération, il est actuellement possible de voyager dans de nombreux pays, mais il faut le faire intelligemment.

C'est le cas du Costa Rica, qui est prêt à recevoir des Canadiens sur son territoire. Air Canada et Air Transat proposent de nouveau des vols vers ce petit paradis tropical, qui peut se vanter de faire partie des pays accrédités Safe Travels par le "World Travel and Tourism Council". De plus, en partenariat avec Manuvie, nous vous proposons de souscrire à un Régime d’assurance voyage Pandémie de COVID-19 pour tous vos séjours à l'étranger, vous permettant de partir l'esprit tranquille

L'industrie du voyage s'est réinventée et adaptée à la pandémie mondiale. Nous avons contacté à ce sujet Gustavo, propriétaire d'un surf camp à Santa Teresa pour savoir comment il a fait face à la pandémie qui a grandement affecté le monde du tourisme et pour connaître les mesures mises en place pour accueillir de nouveau les Canadiens sur la côte Pacifique. Témoignage qui se veut très rassurant et plein d'espoir, d'autant que, selon Gustavo, "voyager est dans la nature de l'homme". 

 

ENTREVUE AVEC GUSTAVO, PROPRIÉTAIRE D'UN SURF CAMP AU COSTA RICA

Bonjour Gustavo, depuis combien de temps gères-tu Perfect Sunset School au Costa Rica?

J'ai ouvert l'école d'espagnol et de surf en 2009. L'idée était de combiner l'apprentissage, le sport et la nature. Après quelques années, nous avons ajouté les cours de plongée en apnée et de yoga.
Nous essayons de montrer aux gens qu'il existe de nombreuses façons de vivre pleinement sa vie, notamment à travers les différentes activités proposées et en les invitant à partager des moments avec notre équipe. Nous pensons que venir à Perfect Sunset School c'est une expérience qui change la vie.
Nous formons une famille qui grossit chaque année et nous sommes très heureux de voir que des personnes venant de différents coins du monde qui se rencontrent dans notre surf camp, restent amis par la suite.
Une ambiance très particulière se dégage de ce lieu. Nous sommes bien plus que des profs qui donnent des cours.

Est-ce que la situation liée à la COVID-19 est le pire événement que tu aies vécue dans toute ta carrière?

Depuis la création du surf camp en 2009, nous avons connu des hauts et des bas. Ce n'était pas facile de concrétiser cette idée et il a fallu plusieurs années pour que ça fonctionne. Les premières années étaient compliquées. Mais toute mon expérience m'a aidé à faire face à cette situation mondiale si difficile.
Il s'agit clairement d'un moment complexe pour l'industrie du tourisme et je pense que c'est la plus grosse crise des cinquante dernières années.
Je pense aussi que voyager fait partie de la nature humaine. Cela pourra prendre du temps pour certaines personnes de vaincre leurs peurs créées par le virus. Mais je pense qu'au final, nous ressortirons plus forts de cet événement.

Quels ont été les impacts sur ton surf camp ? Avez-vous du fermer ?

Oui, nous avons du fermer l'école pendant six mois et ça n'a pas été très simple. Mais heureusement, nous vivons dans un cadre paradisiaque. Notre surf camp est situé en face de la plage et nous pouvons surfer. Je pense que les gens qui vivent en ville ont du avoir plus de mal à vivre le confinement.
Ici, à Santa Teresa, il n'y a pas eu un seul cas de COVID-19.

Est-ce que le surf camp est ouvert actuellement, et prêt à recevoir des étudiants, surfeurs, yogis ?

Depuis le 1er août 2020, le gouvernement du Costa Rica a ouvert de nouveau ses frontières à certains pays et nous étions prêts à travailler de nouveau. Actuellement, le Costa Rica est ouvert à tous les pays avec qui notre surf camp travaille. Nous sommes ouverts et nous avons déjà des gens qui restent avec nous.
Nous espérons recevoir encore plus de monde durant la haute saison (fin novembre à avril).

 

Quelles mesures avez-vous mises en place pour faire face à la COVID-19 au sein du surf camp?

Pour entrer au Costa Rica, le visiteur doit être en possession d'une preuve de test négatif à la COVID-19, datant de moins de 72h avant son départ. C'est une très bonne mesure qui nous permet de savoir que nos clients ne sont pas infectés.
Au sein du surf camp, nous prenons les mesures nécessaires en proposant du liquide pour se laver les mains et les professeurs portent des masques.
Mais très franchement, la vie est presque normale à Santa Teresa. C'est très différent des villes, où le virus constitue un véritable problème. Ici, nous n'avons pas de cas de personnes infectées.
Nous prenons des précautions, mais nous ne nous arrêtons pas de vivre.

Est-ce que certaines activités ont changé à cause du virus ?

Pendant la quarantaine, nous avions mis en place des cours d'espagnol en ligne. Nous avons également pu donner des cours de plongée en apnée. Mais actuellement nous travaillons normalement.

 

Quelle est votre politique d'annulation en temps normal ? Est-elle différente en temps de COVID-19 ?

Si l'annulation a lieu un mois ou plus avant l'arrivée du client, nous remboursons la totalité. À moins de 30 jours avant l'arrivée, des frais s'appliquent. Cependant, si l'annulation du client est due à la COVID-19, ou parce que les frontières ferment, le remboursement pourra avoir lieu en totalité, peu importe la date d'annultaion.

 

Votre école de surf se situe à Santa Teresa. Quelle est l'atmosphère dans la ville actuellement ?

L'ambiance à Santa Teresa est très bonne. Les gens prennent des précautions mais ils ne deviennent pas fous. Tout le monde profite de la vie. Ici, on vit de surf et de nature.

 

Est-ce que vous seriez heureux de recevoir des Canadiens ?

Bien sûr, nous adorons les Canadiens ! Et avec un peu de chance, on pourra en recevoir de Pinta Surf cette saison. Pura Vida !

 

BON À SAVOIR

Avant de partir au Costa Rica, il est essentiel de connaître les exigences d'entrées dont voici un résumé. Pour plus de détails veuillez contacter directement un de nos conseillers en voyages.

  • Remplir le formulaire épidémiologique Health Pass, disponible ici
  • Présenter un test PCR négatif au coronavirus, effectué 72h avant votre arrivée au Costa Rica
  • Avoir une assurance médicale valide pendant toute la durée de votre séjour

Pour les polices d'assurance internationales (dont canadiennes), les touristes doivent demander à leur compagnie d'assurance une attestation, délivrée en anglais ou en espagnol, vérifiant au moins les trois conditions suivantes. (Cette certification doit être téléchargée au moment de remplir le formulaire épidémiologique électronique) :

  • Efficacité de la politique pendant la visite au Costa Rica.
  • Couverture garantie des frais médicaux en cas de maladie due au virus pandémique COVID-19 pendant le séjour au Costa Rica, pour un montant minimum de 50 000 dollars US.
  • Comprend une couverture minimale de 2 000 dollars US pour les frais d'hébergement délivrés en raison de la pandémie.

 

Revivez l'expérience de nos conseillers en voyages au Costa Rica et prenez contact avec un de nos agents pour toute question sur votre prochain séjour.