Aller au contenu principal

On a bien le droit de rêver un peu après tous ces jours de confinement. Je dirais même plus, on a bien le droit de se projeter ! Nous vous invitons ici à la découverte du Costa Rica, et plus particulièrement de Santa Teresa, magnifique petite ville située sur la côte pacifique, dans la péninsule de Nicoya.

Manon et Pauline, respectivement ambassadrice et agent de voyages chez Pinta Surf, ont eu la chance de passer une semaine dans un surf camp au Costa Rica au début de l'année 2020. Elles ont pu vivre une expérience unique, en se mêlant à la vie costaricienne et tester ainsi la destination offerte à nos clients. 

À quoi pourrait ressembler votre voyage de surf et yoga au Costa Rica ? La réponse ici !

 

DE QUÉBEC À SAN JOSÉ 

Après avoir rejoint Montréal, puis Toronto, nous voilà embarquées pour San José, la capitale du Costa Rica. Le vol a duré un peu plus de 5 heures et nous a fait arriver de soir à destination. Dans l'aéroport, on sent déjà l'accueil chaleureux des Costariciens qui nous sourient en nous disant "Pura Vida". Fameuse expression qui en dit long sur le caractère des habitants et sur leur douceur de vivre. Ces mots reflètent un mode de vie à part entière basée sur la simplicité, la détente, l'optimisme et le bonheur.

Après avoir franchi les douanes et récupéré nos bagages, nous avons pris un taxi couleur orange (les taxis officiels) pour nous rendre dans un petit hôtel extrêmement charmant situé à moins de 10 minutes de l'aéroport. Parfait compromis pour des arrivées tardives ou pour passer quelques jours dans la capitale avant de vous aventurer vers la côte pacifique du pays.

L'hôtel est sécurisé, et situé dans un cadre paisible. Il bénéficie d'un grand jardin où vous pouvez vous relaxer et où vous aurez sûrement la chance d'observer des colibris. Yolanda, notre hôte, est d'une gentillesse incomparable. Elle fait tout pour vous arranger et répond à vos questions concernant San José, ou le Costa Rica en général. 

Bon à savoir, l'eau est potable au Costa Rica. En effet, ce pays fait partie des deux seuls pays d'Amérique centrale et du sud, avec le Chili, à bénéficier d'eau potable.

Après une bonne nuit de sommeil, nous avons pu profiter du buffet à volonté composé de fruits (ananas, mangue, melon d'eau, papaye), bananes plantains, riz, viandes diverses, oeufs en omelette... Sans oublier un bon café local et un jus frais.

 

DE SAN JOSÉ À SANTA TERESA

Une navette privée est ensuite venue nous chercher directement à l'hôtel. Le trajet entre San José et Santa Teresa est une véritable aventure, on ne va pas se mentir, mais ça vaut largement le coup. 

Comptez environ 5h30 à 6h00 de trajet. D'abord 2h de route en navette pour se rendre au traversier partant de Puntarenas. Il y a ensuite 1h30 de traversée du Golfe de Nicoya, pour arriver à Paquera. Puis de nouveau 2h de trajet en navette jusqu'à Santa Teresa.

On a beaucoup apprécié cette traversée car la vue est magnifique et nous y étions pendant le coucher de soleil

 

LA VIE AU SURF CAMP

CÔTÉ HÉBERGEMENT

Le surf camp est situé littéralement face à la mer. Seule la route le sépare de la plage. À tel point qu'on profite du bruit des vagues pour s'endormir, ou pour se relaxer dans la journée. Les chambres sont très propres et les draps sont changés tous les jours de la semaine. Le surf camp bénéficie d'un emplacement exceptionnel et paradisiaque

La piscine du surf camp est d'une grande utilité pour se rafraîchir pendant la journée et pour regarder un coucher de soleil, une bière locale à la main. 

Les matins et soirs de semaine, tout le monde se retrouve pour partager un repas. C'est un moment idéal pour échanger sur nos journées respectives, nos performances en surf, yoga et en espagnol. Car le surf camp donne aussi des cours d'espagnol ! Une immersion totale dans la culture du pays.

 

CÔTÉ SURF

Avec des vagues au rendez-vous presque toute l'année, une eau toujours chaude et des spots incroyables mais pas bondés, le Costa Rica s'affiche comme une destination surf de référence.

Nous avons pris 5 cours de surf pendant notre séjour. Chaque session dure en moyenne 2 heures entre l'échauffement sur la plage, l'observation de l'océan, et la pratique avec la mise à l'eau. On avait la chance d'avoir un prof pour trois élèves, qui s'adapte à notre niveau. C'était parfait pour progresser rapidement et on a pris certaines des meilleures vagues de notre vie à Santa Teresa.

Notre programme ressemblait à ça:

Réveil à 5h20. À 5h30 notre prof de surf vient nous récupérer au surf camp avec son van. On se change, on prend nos planches, on s'échauffe et on est à l'eau à 6h00. Les heures peuvent varier en fonction des heures de marées.

C'était un moment hors du temps. Cet instant où tout est parfaitement accordé. Le soleil se lève sur les palmiers de la plage et vient briller sur l'eau lisse de l'océan Pacifique. Des pélicans volent et se posent sur l'eau, proche de nous. La lumière est belle, l'océan est harmonieux, le bonheur nous envahit. C'est à ce moment là que l'on saisit tout le sens de la Pura Vida.

Après avoir surfé, on rentrait au surf camp vers 7h30 où nous attendait un bon café costaricien et un déjeuner toujours excellent et varié. Ce moment post-session surf est délectable. Notre énergie est optimale et on se sent tellement paisible.

 

CÔTÉ YOGA

Les cours de yoga sont donnés à 10 minutes à pied du surf camp, dans un véritable havre de pais entre jungle et plage. Les cours sont variés et d'une grande qualité: vinyasa, sridaiva, detox....

 

CÔTÉ ACTIVITÉS ET VIE NOCTURNE

Visiter le centre de Santa Teresa de jour comme de nuit, faire une excursion aux chutes de Montezuma, surfer en-dehors des heures de cours, faire de la plongée avec masque et tuba aux abords de la Isla Tortuga, découvrir les environs en quatre roues, manger une noix de coco sur la plage, savourer la cuisine locale au restaurant de Playa Hermosa...

Pour ce qui est de la vie nocturne, l'ambiance est à la fête les jeudi et dimanche soirs ! Entre prendre un apéro sur la plage, aller dans un bar en centre-ville, ou commencer sa soirée à la Infinity Pool pour voir un des plus beaux couchers de soleil de Santa Teresa... Autant d'options qui s'offrent à nous et qui permettent d'apprécier les valeurs du Costa Rica, de s'intégrer dans le mode de vie des locaux et de tisser des liens.

Conclusion: Le Costa Rica nous manque déjà. À peine étions nous sur le chemin du retour qu'on ressentait une grande nostalgie de quitter tout ça. Une bulle, une parenthèse, un séjour paradisiaque. Voilà à quoi ressemblait notre voyage et nous sommes prêtes à y retourner dès que possible.

Un grand merci à Aurélie pour l'organisation et son accueil chaleureux, à Gustavo pour nous avoir fait découvrir les multiples facettes de Santa Teresa, et à toute l'équipe qui travaille fort pour faire du séjour de chacun un souvenir inoubliable.

 

Petit conseil pour un séjour surf au Costa Rica: 
La houle est plus petite de décembre à avril. Idéale pour apprendre à surfer.  De mai à août, le houle augmente et offre des conditions qui pourront satisfaire les niveaux confirmés. En juillet et août les vagues sont particulièrement belles. On appelle cette période le "mini verano" au Costa Rica (mini été). En effet, cette période est une fenêtre de beau temps pendant la saison des pluies. Notez que vous pouvez quand même apprendre à surfer quand les vagues sont plus grosses car il existe des spots de repli qui offrent des vagues plus petites

 

Crédits photos @boyermanon et @pintapau